fbpx

Aki (秋) « Automne »

Connaissez-vous Le momijigari qui est à l’automne ce qu’est le hanami (花見)au printemps, c’est ce moment tant attendu des Japonais, tenus en haleine par des programmes météo qui indiquent au jour près le meilleur moment pour contempler les feuilles d’automne. En effet, La saison d’automne une des plus belles saisons après le printemps a une grande place dans le coeur des Japonais car elle rappelle que tout est éphémère et qu’il faut profiter des choses avant qu’elles ne disparaissent. Dès l’automne les érables, les gingkos et autres arbres à feuilles caduques enflamment les forêts de leur couleurs rouges et jaunes.

Les motifs d’automne envahissent en ce moment notre vie quotidienne. Les Japonais prennent même quelques jours de congés, en famille ou entre amis, pour aller admirer les koyos. Plusieurs régions sont très connues comme Kyoto ou les alentours de Tokyo, mais de de nombreux amateurs gardent leur escapade secrète.

Je vous livre ici un lieu secret ou grâce à des amis, nous avons pu admirer les koyos.

L’escapade a été un peu rude, mais le bouquet final avec la vue sur le Mont Fudji entouré de ses nuages a récompensé nos efforts.

 

Le  kanji 紅葉(koyo)symbole de cette saison se lit de deux façons .

Ce terme japonais signifie « feuilles rouges », principalement celles du Momiji, le célèbre érable japonais, symboles de l’automne sur l’archipel.

 

« koyou » décrit le changement de  couleur rouge des feuilles d’érable ou du ginkgo.

 

« momiji » Erable aux feuilles rouges

 

« momijigari » 紅葉狩り date de l’ère Heian où les aristocrates de la région de Kyoto utilisaient le mot 狩り(gari)non seulement pour la chasse mais aussi la cueillette des fruits. Étant grands admirateurs de la nature, ils ont emprunté cette expression 紅葉狩り(momijigari) pour aller admirer les feuilles rouges à l’automne autour des temples de Kyoto.

LANGUAGE