fbpx

Au Japon, contrairement à la plupart des pays, on n’utilise pas la signature pour un compte en banque ou un contrat, chaque Japonais a un ou plusieurs sceaux.

De nos jours, les deux mots « inkan » ou « hanko » sont utilisés . Dans une conversation informelle, le mot « hanko » est fréquemment utilisé, tandis que le mot « inkan » est peut-être plus formel.

 

Si vous habitez au Japon il vous faudra vous aussi investir dans un inkan.

En commandant votre inkan, vous franchissez la porte de la vie japonaise.

 

Vous n’êtes pas obligé d’en avoir plusieurs. Mais il peut être préférable si vous faites un achat important par mesure de sécurité.

Il existe des magasins où vous pouvez commander votre inkan en y faisant inscrire votre prénom ou votre nom, les deux, ou même vos initiales.

Il ne doit pas dépasser deux centimètres de diamètre.

Lors de la signature d’un formulaire de demande, vous remarquerez peut-être que l’espace prévu pour la signature est assez petit.

Généralement utilisez le « katakana » pour écrire votre nom.

 

LE JISTUIN : Le véritable hanko enregistré à la mairie.

C’est le sceau officiel le plus important. Vous vous en servez par exemple, pour acheter ou vendre votre appartement ou emprunter de l’argent. Cet hanko doit être enregistré à la mairie. Vous pouvez aussi bien utiliser d’enregistrer un sceau qui porte soit votre nom complet ou de famille ou bien même votre prénom,.Vous avez droit à un seul sceau enregistré. Il est conseillé d’utiliser un sceau de qualité et durable

 

LE GINKOIN : Utilisé pour ouvrir un compte ou retirer de l’argent.

Ici aussi c’est un sceau officiel enregistré à la banque lorsque vous ouvrirez votre compte. Chaque fois que vous enregistrez un virement automatique ou que vous retirez de l’argent au guichet, il vous faudra le montrer. Le banquier le compare alors avec votre ginkoin enregistré.

 

 

LE MITOMEIN : Vous l’utilisez dans la vie de tous les jours comme réceptionner un recommandé.

C’est un sceau personnel non officiel et non enregistré utilisé dans des situations telles que la réception de colis et pour le « kairanban », qui est un avis de quartier partagé.
Par commodité, on utilise souvent le nom de famille. Ainsi tout le monde dans la maison peut l’utiliser. Vous pouvez utiliser un sceau fabriqué en série que l’on peut acheter un peu partout.

Il est question de supprimer petit-à-petit ce système. Mais rien n’est encore officiel.

Lorsque vous enregistrez votre ikan à la mairie, « inkan torokusho » une carte d’enregistrement vous est remise. Vous pouvez obtenir  un « inkan shomeisho » (certificat d’enregistrement de sceau) payant  chaque fois que vous en avez besoin en présentant votre carte d’enregistrement de sceau. Le « Inkan shomeisho » est requis et généralement attaché aux contrats conclus avec le jitsu-in »car il prouve que le sceau utilisé est correctement enregistré. Aujourd’hui, de nombreuses mairies, administrations locales, conbini émettent des « inkan shomeisho » par « inkan toroku card » via une machine automatisée, même la nuit et les jours fériés.

Quelques kanjis.

・印鑑 (inkan) sceau

・判子    (hanko) sceau

・実印.    (jitsuin) sceau officiel

・銀行 (ginkoin) sceau  bancaire

・認印.      (mitomein) sceau non officiel

・印鑑証明, (inkanshomeisho) certificat de sceau

・印鑑登録証 (inkantorokusho) certificat d’enregistrement de sceau

LANGUAGE